A la croisé des mondes : 15 novembre 2008 – Un tournant ! [message]

Etrangement il est des passages que l’on semble connaître par cœur. C’était le cas de ce passage : Jean 6 : 1 à 15

C’est le passage qui raconte la multiplication des pains par Jésus. Et pourtant nous avons fait ce samedi 15 novembre 2008, une étude biblique sur ce texte, en se basant sur une méthode faite par notre Pasteur sur la façon de lire le texte.

Autant l’étude a fait découvrir des subtilités, mais le témoignage le plus simple a été le concert qui s’est passé juste après, avec la participation des Magic Mam (groupe de jeunes chrétiens catholiques), STKAM (groupe de jeunes chrétiens protestants) et One (les grands frères et sœurs de STKAM).

Voici comment se déroula les choses…

Après cela, Jésus s’en alla à la paroisse Saint Maurice.

Une grande foule le suivait, parce qu’elle connaissait les chants qui opéraient sur elle.

Jésus monta sur la scène, et là il s’assit avec ses disciples.

Or, Noël était proche, la fête des chrétiens

Ayant levé les yeux, et voyant qu’une grande foule venait à lui, Jésus dit à Philippe: Qu’allons nous chanter pour que ces gens soient touchés spirituellement ?

Il disait cela pour l’éprouver, car il savait ce qu’il allait faire.

Philippe lui répondit: De toute façon on ne sait pas assez bien chanter pour leur apporter un message

Un de ses disciples, André, frère de Simon Pierre, lui dit:

Il y a ici un groupe de jeunes qui semble savoir chanter et faire un peu de musique ; mais qu’est-ce que cela pour tant de gens?

Jésus dit: Faites-les asseoir. Il y avait dans ce lieu beaucoup de place. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ deux cents personnes.

Jésus prit ces jeunes, rendit grâces, et ces jeunes commencèrent à chanter pour ceux qui étaient assis; il leur donna de même de la musique, autant qu’ils en voulurent. (un peu trop pour les chanteurs peut être…)

Lorsque la foule fut rassasiée (sur les coups de minuit), il dit à ses disciples: Réunissez ces jeunes qui restent, afin que personne ne se perde.

Ils les réunirent donc à la paroisse Saint Maurice, et il y eut encore plus de jeunes chanteurs et de musiciens, après le concert.

Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient: Celui-ci est vraiment le messie qui doit venir dans le monde.

Et Jésus, sachant qu’ils allaient venir l’enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul….

Ce passage vous invite à réfléchir sur votre vie actuelle. Où en êtes-vous, en tant qu’instrument de Jésus.

Comme cette foule qui veut recevoir…

Comme Philippe qui se dit que de toute façon on n’est pas encore prêt…

Comme André qui pense que l’on est pas assez et que ça n’amenera rien…

Comme ces cinq pains et deux poissons qui vont nourrir la foule….

Comme les fruits de la bénédiction qui nourrissent et se multiplient…

Attention ce n’est pas parce que vous vous sentez comme Philippe que demain vous ne serez pas la foule, par exemple…

Le STK c’est ces cinq pains et deux poissons et les fruits de la multiplication. Les jeunes y passent y restent plus ou moins longtemps, et puis font leur vie. Mais quand tu quittes le groupe, que deviens-tu ? Un élément de réponse est apparu en cette soirée :

Le STK a contribué (selon moi) à certains membres du groupe One (nos grands frères et sœurs) à révéler leurs talents dans le chant et dans la musique. Ils continuent maintenant sur cette voie (voix ?).

Le STK permet aux jeunes actuels de s’épanouir et grandir en Christ. Quel sera l’incroyable talent de STKAM saison 15 ?

Les organisateurs (malgaches) de Arc ganesh, ont testé le STK, même participé à une de nos levées de fond, en tant que jeunes et sont lancés dans l’humanitaire.

Des jeunes qui sont passés dans le groupe se sont retrouvés ce soir simple spectateur.

90% des gens qui sont passés sur la scène sont passé au STK (effectivement les catholiques ne sont pas passés au STK…). A priori le STK c’est comme la vache Kiri, 100% des jeunes y ont gouté, y goutent, ou y gouteront un jour…

Autant à l’école du dimanche, les parents, les moniteurs, l’église étaient fières du devenir de leurs petits enfants. La fierté et d’autant plus grande du devenir des jeunes. Car autant c’est facile de se faire guider, encadrer, étant petit… Quand c’est toi qui décide de ce que veux faire dans ta vie (spirituelle), ça montre l’investissement personnel.

Deux messages pour terminer :

STK peut allumer cette flamme qui est en toi, mais c’est à toi de l’entretenir, pendant mais surtout après ta vie de STK.

Si tu n’oses pas des choses avec le STK, dis-toi que tu ne les feras peut-être jamais dans ta vie. Certains ont osé, c’est ce 15 novembre 2008 que nous avons vu des résultats !

« Je sais déjà que Dieu est bon pour moi

Je sais déjà que Dieu est bienfaisant pour moi

Il a fait des choses tellement incroyables

Mais je déclare et je décrète

Je prophétise avec autorité

Tu n’as pas encore vu les meilleurs jours

Tu n’as pas encore vu la plus grande des victoires

C’est juste le début…”

(Kurt Carr – Just the beginning)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *