3 fausses raisons qui nous empêchent de prier

Extrait du message Comment prier, y’a-t-il une méthode pour prier, y’a-t-il des formules obligatoires et des formules de politesse etc. – Rija – Decembre 2005

1. Je n’ai pas le temps de prier, car ma vie est déjà très occupée. 

C’est pour beaucoup d’entre nous une grande difficulté. Cependant, quand on dit « Je n’ai pas le temps de faire ceci », cela veut dire que lorsque l’on a fait toutes les choses que l’on juge importantes, il ne nous reste plus de temps. C’est donc une hiérarchie de valeur. Si on n’a pas le temps de prier, c’est que l’on considère que c’est moins important que nos autres activités. […] Quand on a un vrai problème, on panique et on essaie toujours de trouver quelques petits arrangements. On bricole par ci on bricole par là. On a un problème financier, et on essaie de boucher tous les petits trous par un petit jonglage financier. Un petit mensonge ici et là. Mais c’est toujours reculer pour mieux sauter. Alors que Dieu nous a donné la solution il y a 2000 ans. T’as un problème, tu pries, t’as plus de problème. Alors la prochaine fois que tu te diras : «Je n’ai pas le temps de prier, car ma vie est déjà très occupée ». Dis-toi d’abord, la prière, c’est peut être la solution à mes problèmes.

2. Je n’arrive pas à me recueillir car il y a toujours des distractions. 

Dieu connaît notre faiblesse et il est sensible à notre bonne volonté. Lorsque nous prions, il faut qu’on se rappelle que le Saint Esprit habite en nous, que nous ne sommes pas seuls, qu’Il prie en nous. Nous pouvons nous offrir à Dieu tel que nous sommes avec nos distractions. Dieu nous préfère distrait qu’absent.

3. Je ne sais pas quoi dire quand je vais prier.

Deux choses. D’abord, tu sais que Dieu connaît tes souffrances avant que tu ne le lui dises, Il connaît tes désirs avant que tu ne le lui dises. Quand tu ne sais pas quoi dire, il est aussi bon de rester dans le recueillement en silence devant Dieu qui accueille notre présence simple et généreuse. La prière n’est pas forcément exprimée par des mots et des phrases, elle est aussi disposition d’esprit et de cœur. Tu prends un coin, tu penses à ta vie, à tes erreurs et à tes espoirs, tu reconnais tes errements, et dieu t’a déjà entendu.

L’autre chose, c’est qu’il y a des prières qui tiennent sur une ou deux phrases, mais qui veulent tout dire parce qu’ils expriment la souffrance du cœur. On n’arrête pas d’insister quand on fait des tours de prière, on vous dit : une phrase suffit. Parce que vraiment une phrase suffit lorsque tout le reste est déjà gravé dans ton cœur. N’oublies pas que dieu ne pèse pas tes mots, Il pèse nos cœurs. Jésus lui-même a fait beaucoup de prières qui tenaient sur uns ou deux mots. Une des ses plus célèbres prières c’est lorsqu’il était à Gethsémani, quand il a prié en disant : « Père éloigne de moi cette coupe, mais que ce soit ta volonté qui est faite et non la mienne ». C’est que deux phrases, mais Il était en sueur en ayant dit ces phrases.

 

 

« Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »

Romain 8 : 28

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *