7 comportements qui peuvent empêcher la réalisation de prière

Je réalise que utiliser des passages bibliques comme une finalité ne fera que vous presser et vous faire réaliser que vous n’y arriverez pas par vous même. Les passages nous donnent des lois des messages à apprendre, à suivre, mais les suivre sans rechercher en premier l’amour de Dieu va vous rendre malheureux et légaliste. Les passages bibliques doivent être une conséquence et non un but.

Nos prières ne se réalisent pas tout le temps. Voici 7 comportements qui peuvent empêcher la réalisation d’une prière. Je dis bien qui PEUVENT, car Dieu reste le seul maître. On ne peut pas se baser sur un seul verset pour tirer des conclusions : il faut toujours tenir compte du contexte du verset : le texte sans contexte devient un prétexte.

1 – Je propose et Dieu dispose :

Exemple de Saül : « Saül consulta Dieu : « Dois-je descendre à la poursuite des Philistins ? Les livreras-tu entre les mains d’Israël ? » Mais l’Eternel ne lui donna aucune réponse ce jour-là. Saül dit : « Approchez-vous ici, vous tous, les chefs du peuple. Faites des recherches et voyez quel péché a été commis aujourd’hui. »  1 Samuel 14.37-38

2 – J’ai des mauvais projets

Si j’avais eu l’injustice en vue dans mon cœur, le Seigneur ne m’aurait pas exaucé Ps 66.18

3 – Je ne pense pas aux autres

Celui qui ferme son oreille au cri du plus faible criera lui aussi, et il n’aura pas de réponse.
Proverbe 21.13

4 – Je ne tiens pas compte de la Bible

Si quelqu’un détourne l’oreille pour ne pas écouter la loi, sa prière même fait horreur. Proverbe 28.9

5 – Je ne demande pas pardon à Dieu

mais ce sont vos fautes qui ont fait séparation entre vous et votre Dieu, ce sont vos péchés qui vous l’ont caché et l’ont empêché de vous écouter. Esaïe 59.2

6 – Je reste sur mes positions

Esaïe dit alors : « Ecoutez donc, membres de la dynastie de David ! Est-ce trop peu pour vous de fatiguer les hommes, pour que vous abusiez encore de la patience de mon Dieu ? Esaïe 7.13

 7 – Je prie mais je n’y crois pas

Si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans faire de reproche, et elle lui sera donnée. Mais qu’il la demande avec foi, sans douter, car celui qui doute ressemble aux vagues de la mer que le vent soulève et agite de tous côtés. Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur : Jacques 1.5-7

Message – Saint Cyr Madrague – 1995

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *