7 comportements qui peuvent empêcher la réalisation de prière

Je réalise que utiliser des passages bibliques comme une finalité ne fera que vous presser et vous faire réaliser que vous n’y arriverez pas par vous même. Les passages nous donnent des lois des messages à apprendre, à suivre, mais les suivre sans rechercher en premier l’amour de Dieu va vous rendre malheureux et légaliste. Les passages bibliques doivent être une conséquence et non un but.

Nos prières ne se réalisent pas tout le temps. Voici 7 comportements qui peuvent empêcher la réalisation d’une prière. Je dis bien qui PEUVENT, car Dieu reste le seul maître. On ne peut pas se baser sur un seul verset pour tirer des conclusions : il faut toujours tenir compte du contexte du verset : le texte sans contexte devient un prétexte.

1 – Je propose et Dieu dispose :

Exemple de Saül : « Saül consulta Dieu : « Dois-je descendre à la poursuite des Philistins ? Les livreras-tu entre les mains d’Israël ? » Mais l’Eternel ne lui donna aucune réponse ce jour-là. Saül dit : « Approchez-vous ici, vous tous, les chefs du peuple. Faites des recherches et voyez quel péché a été commis aujourd’hui. »  1 Samuel 14.37-38

2 – J’ai des mauvais projets

Si j’avais eu l’injustice en vue dans mon cœur, le Seigneur ne m’aurait pas exaucé Ps 66.18

3 – Je ne pense pas aux autres

Celui qui ferme son oreille au cri du plus faible criera lui aussi, et il n’aura pas de réponse.
Proverbe 21.13

4 – Je ne tiens pas compte de la Bible

Si quelqu’un détourne l’oreille pour ne pas écouter la loi, sa prière même fait horreur. Proverbe 28.9

5 – Je ne demande pas pardon à Dieu

mais ce sont vos fautes qui ont fait séparation entre vous et votre Dieu, ce sont vos péchés qui vous l’ont caché et l’ont empêché de vous écouter. Esaïe 59.2

6 – Je reste sur mes positions

Esaïe dit alors : « Ecoutez donc, membres de la dynastie de David ! Est-ce trop peu pour vous de fatiguer les hommes, pour que vous abusiez encore de la patience de mon Dieu ? Esaïe 7.13

 7 – Je prie mais je n’y crois pas

Si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans faire de reproche, et elle lui sera donnée. Mais qu’il la demande avec foi, sans douter, car celui qui doute ressemble aux vagues de la mer que le vent soulève et agite de tous côtés. Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur : Jacques 1.5-7

Message – Saint Cyr Madrague – 1995

5 idées qui confirment l’intérêt de prier

La Bible nous propose de nombreux passages sur la prière. Voici 5 idées basées sur des passages bibliques qui montrent l’intérêt de la prière.

1 – La prière est une manière d’entrer en relation avec Dieu, une manière privilégiée qui peut se faire individuellement.

« Mais  toi, quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra [ouvertement]. »  (Matthieu 6.6)

2 – La prière est une manière d’entrer en relation avec Dieu, une manière privilégiée qui peut se faire en groupe.

« Je  vous dis encore que si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander quoi que ce soit, cela leur sera accordé par mon Père céleste. En effet, là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux. » (Matthieu 18 v.19- 20)
Mais il y a  toujours une idée de communion avec Dieu.

3 – Prier est un ordre donné par Dieu.

 C’est un besoin mais la Parole de Dieu nous commande de prier.
« Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance et en priant pour tous les saints. » (Ephésiens  6.18)

4 – Prier nous permet de faire des requêtes envers Dieu.

Jacques 5.13-18
Quelqu’un parmi vous est-il dans la souffrance ? Qu’il prie. Quelqu’un est-il dans la joie ? Qu’il chante des cantiques. Quelqu’un parmi vous est-il malade ? Qu’il appelle les anciens de l’Eglise et que les anciens prient pour lui en lui appliquant de l’huile au nom du Seigneur. La prière de la foi sauvera le malade et le Seigneur le relèvera. S’il a commis des péchés, le pardon lui sera accordé. Avouez-vous [donc] vos fautes les uns aux autres et priez les uns pour les autres afin d’être guéris. La prière du juste agit avec une grande force. Elie était un homme de la même nature que nous. Il a prié avec insistance pour qu’il ne pleuve pas et il n’est pas tombé de pluie sur la terre pendant 3 ans et 6 mois.Puis il a de nouveau prié, et le ciel a donné de la pluie et la terre a produit son fruit.

5 –  Prier avec persévérance peut changer les circonstances

Luc 18.1-8
Jésus leur dit une parabole pour montrer qu’ils devaient toujours prier, sans se décourager. Il dit : « Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et qui n’avait d’égards pour personne. Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire : ‘Rends-moi justice contre ma partie adverse.’ Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il se dit : ‘Même si je ne crains pas Dieu et n’ai d’égards pour personne, puisque cette veuve me fatigue, je vais lui rendre justice afin qu’elle ne vienne pas sans cesse me déranger.’ » Le Seigneur ajouta : « Ecoutez ce que dit le juge injuste. Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ceux qu’il a choisis et qui crient à lui jour et nuit ? Les fera-t-il attendre ? Je vous le dis, il leur fera rapidement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »

Issu de la formation – Saint Cyr Madrague – Décembre 1995

6 étapes pour lire la Bible en famille

On cherche que la Foi naisse en nous. Il faut que l’on soit le catalyseur qui  favorise la réaction.

La Ligue Pour la Lecture de La Bible aide les chrétiens et les non-chrétiens .Voici les principes que la Ligue nous propose.

  1. Un rendez-vous fixe chaque jour avec Dieu.
  2. Prier pour que Dieu dirige la lecture  et ouvre l’intelligence pour comprendre. Cf Psaume 119 v.18, + Luc 24.45, Eph 1, 15-17 et 21
  3. Lire le passage (indiqué)
  4. Méditer sur le passage en essayant de répondre à ces questions:
  • De quoi, ou de qui parle le passage ? (ex: Ps 51 : repentance de David)
  • Ce que ce passage indique sur Dieu, le Père, le Fils ou le Saint Esprit.
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à éviter ?
  • Y a-t-il un ordre auquel obéir ?
  • Y a-t-il une promesse à saisir ?
  • Y a-t-il un avertissement ?
  • Quelle vérité fondamentale Dieu est-il en train de révéler ?
  • Y a-t-il d’autres passages de la Bible qui aide à comprendre ce que l’on a lu ? 
  1. Transformer en prières ce que l’on vient méditer
  2. Mettre en pratique ce que l’on vient de méditer

Issu de la formation du camps de famille – Avril 1999 – Lire la Bible en famille

Exemple d’étude : Jean 20 v.19-31

De qui parle le passage ?

Jésus

Disciples dont Thomas

Juifs (de manière indirecte)

Dieu le Père : envoie le Fils

Saint Esprit : –  don, on le reçoit ou on le refuse

– un pouvoir : permet de pardonner

De quoi parle le passage ?

Apparition de Jésus aux disciples

De la Foi

De la vie éternelle

Y-a-til un exemple à suivre ou à ne pas suivre.

 Exemple à suivre :

  • Les disciples sont ensemble dans les mauvais jours, l’épreuve.
  • (v.23 : pardonner les pêchers)
  • v.29 : croire sans avoir vu

Exemple à ne pas suivre :

  • Thomas : v24-26

Y-a-t-il un ordre auquel obéir ?

v.21 : ordre : comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. Cf Rom. 10.11 

v.22 : recevez le Saint Esprit

 Y-a-t-il une promesse à saisir ?

  • La paix
  • v.23 : ceux à qui vous pardonnez
  • v.29 : promesse de bonheur
  • v.31 : promesse de la vie éternelle

Toutes les promesses se trouvent dans la foi.

Y a-t-il un avertissement ?

Avertissement :Thomas

Quelle vérité fondamentale Dieu est-il en train de révéler ?

  • La résurrection de Jésus cf 1 Cor 15 : dogme de notre foi 
  • Jésus nous apporte la paix
  • Seul Christ crucifié et ressuscité qui peut nous apporter la paix
  • Les disciples sont des missionnaires

 

Y a-t-il d’autres passages de la Bible qui aide à comprendre ce que l’on a lu ?

Luc 23 : 47 Les disciples doivent prêcher la repentance

Marc 16 : 15-16 et le pardon du pêché.

3 fausses raisons qui nous empêchent de prier

Extrait du message Comment prier, y’a-t-il une méthode pour prier, y’a-t-il des formules obligatoires et des formules de politesse etc. – Rija – Decembre 2005

1. Je n’ai pas le temps de prier, car ma vie est déjà très occupée. 

C’est pour beaucoup d’entre nous une grande difficulté. Cependant, quand on dit « Je n’ai pas le temps de faire ceci », cela veut dire que lorsque l’on a fait toutes les choses que l’on juge importantes, il ne nous reste plus de temps. C’est donc une hiérarchie de valeur. Si on n’a pas le temps de prier, c’est que l’on considère que c’est moins important que nos autres activités. […] Quand on a un vrai problème, on panique et on essaie toujours de trouver quelques petits arrangements. On bricole par ci on bricole par là. On a un problème financier, et on essaie de boucher tous les petits trous par un petit jonglage financier. Un petit mensonge ici et là. Mais c’est toujours reculer pour mieux sauter. Alors que Dieu nous a donné la solution il y a 2000 ans. T’as un problème, tu pries, t’as plus de problème. Alors la prochaine fois que tu te diras : «Je n’ai pas le temps de prier, car ma vie est déjà très occupée ». Dis-toi d’abord, la prière, c’est peut être la solution à mes problèmes.

2. Je n’arrive pas à me recueillir car il y a toujours des distractions. 

Dieu connaît notre faiblesse et il est sensible à notre bonne volonté. Lorsque nous prions, il faut qu’on se rappelle que le Saint Esprit habite en nous, que nous ne sommes pas seuls, qu’Il prie en nous. Nous pouvons nous offrir à Dieu tel que nous sommes avec nos distractions. Dieu nous préfère distrait qu’absent.

3. Je ne sais pas quoi dire quand je vais prier.

Deux choses. D’abord, tu sais que Dieu connaît tes souffrances avant que tu ne le lui dises, Il connaît tes désirs avant que tu ne le lui dises. Quand tu ne sais pas quoi dire, il est aussi bon de rester dans le recueillement en silence devant Dieu qui accueille notre présence simple et généreuse. La prière n’est pas forcément exprimée par des mots et des phrases, elle est aussi disposition d’esprit et de cœur. Tu prends un coin, tu penses à ta vie, à tes erreurs et à tes espoirs, tu reconnais tes errements, et dieu t’a déjà entendu.

L’autre chose, c’est qu’il y a des prières qui tiennent sur une ou deux phrases, mais qui veulent tout dire parce qu’ils expriment la souffrance du cœur. On n’arrête pas d’insister quand on fait des tours de prière, on vous dit : une phrase suffit. Parce que vraiment une phrase suffit lorsque tout le reste est déjà gravé dans ton cœur. N’oublies pas que dieu ne pèse pas tes mots, Il pèse nos cœurs. Jésus lui-même a fait beaucoup de prières qui tenaient sur uns ou deux mots. Une des ses plus célèbres prières c’est lorsqu’il était à Gethsémani, quand il a prié en disant : « Père éloigne de moi cette coupe, mais que ce soit ta volonté qui est faite et non la mienne ». C’est que deux phrases, mais Il était en sueur en ayant dit ces phrases.

 

 

« Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »

Romain 8 : 28

La prière cohérente

Extrait du message Comment prier, y’a-t-il une méthode pour prier, y’a-t-il des formules obligatoires et des formules de politesse etc. – Rija – Decembre 2005

Dans le livre de Matthieu chapitre 6 , verset 1 à 15, Jésus nous parle de la prière.

Quand tu pries, parle juste avec ton cœur, avec des mots d’enfants. Pèse les mots que tu dis à Dieu, que chaque mot que tu dis ait un sens dans ta vie. Un auteur anonyme a fait ce commentaire sur le « NOTRE PERE ». Il dit :

Je ne peux pas dire «notre» si je vis seulement pour moi-même dans un comportement spirituel scellé. 

Je ne peux pas dire «Père» si je n’entreprend pas chaque journée en agissant comme son enfant. 

Je ne peux pas dire «qui est aux cieux» si je n’y amasse pas aucun trésor. 

Je ne peux pas dire «que ton nom soit sanctifié» si je ne poursuis pas la sainteté. 

Je ne peux pas dire «que ton règne vienne» si je ne fais pas tout en mon pouvoir pour hâter ce jour merveilleux. 

Je ne peux pas dire «que ta volonté soit faite» si je désobéis à sa Parole. 

Je ne peux pas dire «sur la terre comme au ciel» si je ne le sers pas ici, maintenant. 

Je ne peux pas dire «donne-nous notre pain quotidien» si je suis malhonnête ou je magasine « sous la table ». 

Je ne peux pas dire «pardonne-moi mes offenses» si j’en veux à quelqu’un. 

Je ne peux pas dire «ne nous soumets pas en tentation» si je me place sur son chemin. 

Je ne peux pas dire «délivre-nous du mal» si je revêts pas toute l’armure de Dieu. 

Je ne peux pas dire «à toi soit le règne» si je ne donne pas au Roi la loyauté qui lui est due en tant que fidèle sujet. 

Je ne peux pas lui attribuer «la puissance» si j’ai peur de ce que les hommes peuvent faire. 

Je ne peux pas lui donner «la gloire» si je recherche l’honneur juste pour moi-même. 

Je ne peux pas dire «aux siècles des siècles» si l’horizon de ma vie est complètement lié par les choses temporelles.

La prière simple

Extrait du message Comment prier, y’a-t-il une méthode pour prier, y’a-t-il des formules obligatoires et des formules de politesse etc. – Rija – Decembre 2005

Dans le livre de Matthieu chapitre 6 , verset 1 à 15, Jésus nous parle de la prière.

« En priant, ne multipliez pas de vaines paroles (Matthieu 6,7) »

Jésus dit : « ne multipliez pas de vaines paroles ». On peut voir dans ces passages que la prière pour Jésus, ce n’est pas une performance, t’as pas besoin de montrer que tu es un grand orateur, ni de mitrailler Dieu par de vaines paroles. Comme il a été dit auparavant, Dieu sait déjà qui tu es et ce que tu veux avant même que tu te présentes à Lui, donc ce n’est pas la peine de jouer la comédie. Reste toi-même. Il faut parler à Dieu comme on parle à son Père. . Ne cherche rien de compliqué, mais rappelle-toi comment, enfant, sans te poser de questions, tu réclamais sans cesse à tes parents, même peut-être en faisant des caprices. Eh bien c’est cela que Dieu veut.

Vous savez, pour Dieu, et dans toute l’histoire de la Bible, les gens les plus simples ont toujours eu la faveur de Dieu. Pour exemple, quand les apôtres ont empêché les enfants de s’approcher de Jésus, Il a répondu, « laissez les enfants venir à moi, et ne les en empêchez pas, car le royaume des cieux appartient à ceux qui sont comme eux ».

La prière sincère

Extrait du message Comment prier, y’a-t-il une méthode pour prier, y’a-t-il des formules obligatoires et des formules de politesse etc. – Rija – Decembre 2005

Dans le livre de Matthieu chapitre 6 , verset 1 à 15, Jésus nous parle de la prière.

« Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites. (Matthieu 6,5) »

Jésus nous dit, ne soyez pas comme des hypocrites. Quand on prie ce n’est pas pour prouver au monde que nous sommes des fervents chrétiens, ou que nous sommes des gens super pieux. Tu pries parce que tu as quelque chose à dire à Dieu et parce qu’aussi, tu veux entendre ce que Dieu a à te dire. Si tu pries pour prouver aux autres que tu sais prier ou que tu aimes prier, Jésus dit, tu as déjà ta récompense, le monde saura que tu es un bon, mais ce n’est pas l’image que Dieu a de toi. Tu ne recevras rien en échange de ta prière.

Pour Jésus, et vraiment pour parler de la manière la plus simple possible, la prière c’est la possibilité de s’adresser à Dieu comme à un papa, avec  intimité et confiance. Jésus nous affirme dans ces passages que Dieu répond à nos prières, non seulement parce qu’Il est juste, mais aussi parce qu’il est bon et veut le meilleur pour ceux qu’Il appelle ses enfants.

La prière confiante

Extrait du message Comment prier, y’a-t-il une méthode pour prier, y’a-t-il des formules obligatoires et des formules de politesse etc. – Rija – Decembre 2005

Dans le livre de Matthieu chapitre 6 , verset 1 à 15, Jésus nous parle de la prière.

« et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. (Matthieu 6,6b) »

Une chose qu’il faut qu’on retienne, c’est que Dieu sait déjà ce dont nous avons besoin avant même qu’on ne le lui demande. Dieu a 5 façons de répondre à nos prières.

1) la première réponse est celle à laquelle tout le monde pense en premier; Dieu répond tout de suite: OUI

2) La deuxième réponse est souvent dure à accepter du fait de notre impatience, c’est celle où Dieu nous dit: pas encore maintenant  : ATTENDS

3) la troisième réponse apparaît, au premier abord, comme la plus décevante ;  C’est celle où le Seigneur répond:  NON !! Par la suite, cette réponse s’avère toujours de loin la meilleure pour nous.

4) la quatrième réponse est celle à laquelle on pense rarement:  DIEU NOUS DONNE PLUS que ce qu’on lui a demandé. Cette dernière réponse est beaucoup plus courante qu’on ne le croit.

5) La dernière réponse est semblable à la précédente à une exception près. DIEU nous dit :  NON Car j’ai encore beaucoup mieux pour toi

Ce que nous devons retenir ici c’est que nous avons tout intérêt à faire confiance à Dieu, à faire confiance à ses desseins, car il répond toujours à nos prières et il nous donne toujours ce qu’il y a de mieux pour nous.

Imaginez que vous connaissiez personnellement Bill Gates. Et qu’un jour il mets sa main sur votre épaule, il convoque ses collaborateurs et ses banquiers et dit : « à partir de maintenant, ma signature vaut la sienne, il peut tirer des chèques en mon nom, sans limite ». Ce serait le rêve de tout le monde je pense, du moins, si ça nous arrivait, je pense qu’on s’en priverait pas. Je ne sais pas si vous voyez où je veux en venir. Mais c’est exactement ça la relation que nous avons avec Dieu. Il mettra la main sur ton épaule et dit, tout ce que tu demanderas te sera donné. Mais avant, il te faut te présenter à lui.

Comment Dieu me guide-t-Il ?

C’est une question importante et récurrente dans la vie. Quand on fréquente des groupes de jeunes, ou mouvement de jeunesse, le thème finit toujours par revenir, tous les 2 ou 3 ans avec des titres différents : comment vivre libre, la direction divine…

Même si le thème est intéressant, les bases sont toujours les même ! Quand nous avançons dans la foi, on ne peut pas attendre indéfiniment qu’une personne nous apporte ces bases ! Quand Dieu nous dit qu’il a des projets, il va falloir Lui faire confiance. Quand Dieu nous dit qu’il est avec nous et veut nous guider, il est temps de se mettre en mode « écoute ». Et à un moment, il va falloir lâcher prise pour se dire : OK, là maintenant, je te fais confiance !

Bien trop souvent Dieu est la roue de secours au lieu d’être le pilote !

Source – Message STK – Pasteur FAFA – 18 janvier 2003

La direction divine

Dans notre vie, nous avons à prendre des décisions vitales. Quand on dit décisions vitales, ici, on parle de décisions qui nous engagent à vie. Cela nous montre que quoiqu’il arrive on doit opter pour quelque chose.

On peut comparer une personne à un avion. Pour arriver à destination, on ne peut y parvenir sans plan de bord. La question qui vient à l’esprit est alors : Qu’est-ce qui nous motive à suivre ce plan ? Pour répondre à cette question, il y a 2 attitudes :

  • Aide toi et le Ciel t’aidera : J’ai un objectif et Dieu m’aidera
  • Je ne sais pas où je vais mais Dieu me guidera.

La réponse à cette question se trouve dans Jérémie  chapitre 10, verset 23 :

« Je le sais, ô Éternel! La voie de l’homme n’est pas en son pouvoir; Ce n’est pas à l’homme, quand il marche, à diriger ses pas. »

  • On n’est pas maître des événements.

Jérémie 29, verset 11 :

« Car je connais les projets que j’ai formés sur vous, dit l’Éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l’espérance. »

  • Je propose, et Dieu dispose.

Dieu connaît les projets qui sont bien pour nous.

Quelle est la différence entre un chrétien et un non-chrétien ?

Quand il peche, le Chrétien tremble, parce qu’il a la conscience de Dieu qui est sur lui. Quand on fait quelque chose, il faut qu’en notre cœur on puisse dire : « Je suis en paix. » Quand on n’est pas sûr de ce que l’on va faire, il faut demander conseils aux anciens. Il faut se demander aussi : Qu’est ce que Jesus ferait à ma place ?

Pourquoi ?  Parce que Dieu est notre guide, comme l’indique le Psaume 32 : 8 et 9

«  Je t’instruirai et te montrerai la voie que tu dois suivre; Je te conseillerai, j’aurai le regard sur toi. Ne soyez pas comme un cheval ou un mulet sans intelligence; On les bride avec un frein et un mors, dont on les pare, Afin qu’ils ne s’approchent point de toi. »

Mais pour cela, il nous faut subir une transformation :

Romain 12 : 1 et 2

« Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »

Dieu veut qu’on le consulte :

Amos 3 : verset 1 à 7

«  Écoutez cette parole que l’Éternel prononce contre vous, enfants d’Israël, Contre toute la famille que j’ai fait monter du pays d’Égypte! Je vous ai choisis, vous seuls parmi toutes les familles de la terre; C’est pourquoi je vous châtierai pour toutes vos iniquités.

 Deux hommes marchent-ils ensemble, Sans en être convenus?  Le lion rugit-il dans la forêt, Sans avoir une proie? Le lionceau pousse-t-il des cris du fond de sa tanière, Sans avoir fait une capture?  L’oiseau tombe-t-il dans le filet qui est à terre, Sans qu’il y ait un piège? Le filet s’élève-t-il de terre, Sans qu’il y ait rien de pris? Sonne-t-on de la trompette dans une ville, Sans que le peuple soit dans l’épouvante? Arrive-t-il un malheur dans une ville, Sans que l’Éternel en soit l’auteur?Car le Seigneur, l’Éternel, ne fait rien Sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes. »

C’est avec ses paroles que l’on peut se définir ses objectifs dans notre vie, tout en gardant en tête cette question : Ce que je fais, est-ce toujours pour la gloire de Dieu ?

Mais nous ne sommes pas seuls, Dieu est avec nous, et nous parle de diverses manières.

Job 33 – verset 14 et 15 :

« Dieu parle cependant, tantôt d’une manière, Tantôt d’une autre, et l’on n’y prend point garde. Il parle par des songes, par des visions nocturnes, Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil, Quand ils sont endormis sur leur couche. »

La projection à l’église

Nos décisions déterminent notre direction. En 2007, le groupe de jeunes dont j’étais un des responsables a pris la décision d’offrir un à l’église un rétroprojecteur. La projection venait de faire son arrivée. Aujourd’hui, nous avons régulièrement le culte qui est accompagné d’une projection.

Bien souvent, quand nous sommes dans une section d’une église, nous organisons des activités qui sont orientées (volontairement ou non) vers les membres de la section.

Dans chacun de nos choix, il faut se demander pourquoi nous faisons telle ou telle chose. En 2007, le groupe de jeunes a fait un choix pour l’église, qui perdure encore aujourd’hui.