A-t-on un talent ?

Matthieu 25 : 14-30

Et à l’un il donna cinq talents, à l’autre deux, et à l’autre un ; à chacun selon ses forces  (15)

Si l’on se réfère à des « anciennes versions » de la Bible (Second 1910, Darby, Ostwald…), la parabole parle de talents (qui fait référence à une monnaie de grande valeur de l’époque). Aujourd’hui quand on parle de talent, on parle d’aptitude particulière pour exercer une activité. A travers cette parabole, Dieu nous donne des aptitudes pour faire des choses où nous serons meilleurs que les autres pour les faire. Dans la parabole des talents, nous sommes invités à utiliser le ou les talents que Dieu nous donne.

Aujourd’hui certaines personnes font la différence entre don et talent :

un talent tu peux l’obtenir à force de travail, un don c’est iné mais tu peux le perfectionner.

Pour aller plus loin dans la reflexion : QUE FAITES-VOUS DE VOS TALENTS ?

Source Message Groupe de jeunes STK – 7 décembre 2002 – animé par le pasteur Fafa

Lecture du psaume 101

Psaume 34 : 1-7

Lecture de Matthieu 25/14-30

 

  • A-t-on un (des) talents ? Les utilise-t-on pour le Seigneur ? Produisent-ils des intérêts ?
  • Faire son profil personnel : le talent est en dehors du commun. Qu’est-ce que je sais faire de plus, mieux que les autres ?
  • Un talent est une chose que l’on ne soupçonne pas mais dans laquelle on excelle.
  • Ce sont les dons que Dieu nous donne. Est-ce qu’on les utilise pour Lui ?
  • On peut avoir plusieurs talents, il faut savoir les déceler pour les mettre au service du Seigneur.
  • Il ne faut pas laisser dormir son talent.

Le carnet de route, c’est la mise en ligne de mes différentes notes prises accompagnées d’un commentaire qui résume l’idée générale du message d’origine.

Vaincre la médisance [témoignages]

En février 2012, on m’a invité à animer un atelier pour les jeunes autour du thème : vaincre la médisance. Voici le résultat de cette atelier…

Vaincre la médisance
« Que vos paroles soient toujours agréables et pleines d’intérêt… » (Colossiens 4:6a)

Ephata – ouvre toi – 2012

Puis il leva les yeux au ciel, soupira et dit : « Ephata » – ce qui signifie  « Ouvre-toi ».

Marc 7,34

En 2012, nous (Val et moi) avons été invité dans l’organisation du concert régional des groupes de jeunes de la communauté protestante malgache.  Préparation vocale et spirituelle.

Un moment clé de l’organisation fut l’ordre des chants.  Pour moi, ce concert ne pouvait pas être seulement une succession de beaux chants bien organisés en terme de rythme.

Ephata, ouvre-toi devait t’amener dans un voyage…

Ephata : ouvre Toi !

Et si c’était vrai ?

 

STK Sud-Est est venu ce soir pour t’apporter Son message. Il est Dieu qui t’apportera prospérité dans tous les domaines de ta vie, si tu crois en Lui, si tu as confiance en Lui. C’est un héritage que Dieu a promis à Abraham, et cet héritage nous venons le partager avec toi. (The Blessing of Abraham)

 

 

 

Ephata : ouvre toi à l’appel

 

Ecoute l’appel que nous t’envoyons. Es-TU prêt à suivre le groupe ? N’attends plus ! Viens ! (Ho anao io) Lui t’attend ! Si TU prends le temps d’écouter TU pourras entendre cette voix qui vient du fond de ton cœur. TU verras que Lui seul peut combler ton cœur (entends la voix). Si TU souhaites rencontrer Dieu, tu dois demander à Jésus. Qui est-il pour nous ? C’est l’envoyé de Dieu, son Fils, qu’il a envoyé pour te sauver (now behold the lamb).

Dieu t’appelle par nos voix, nos chants, dans tes oreilles, dans ta tête dans ton cœur ! Et si au moins pendant un instant TU prenais le temps d’écouter ce qu’il a à te dire…

 

 

Ephata : ouvre toi à Dieu

 

Et si JE répondais oui à l’appel ? Seigneur, Dieu, me voici devant Toi, JE souhaite que Tu m’accueilles comme ton enfant, aujourd’hui. Que JE sois ton serviteur ! Ne m’abandonne pas (Anao aho).

En mettant ma confiance en Dieu, ma vision de la vie va changer. Lui faire confiance, c’est admettre que JE ne peux pas contrôler tous les événements de ma vie : mes échecs, mes succès, mon travail, mes études, les soucis, le découragement… En mettant ma vie dans les mains de Jésus, je peux rester debout (Ma vie est dans tes mains).

Quand ma vision de la vie a changé, mon vrai désir devient te ressembler Jésus. Comme Toi, qui a donné Ta vie pour nous sauver, moi je te donne ma vie, mon cœur, mon âme, pour que tu me conduises, et me soutiennes (Mon désir).

 

 

 

Ephata : ouvre toi à la louange

 

Quand NOUS voyons toutes les bonnes choses que Tu as fais pour NOUS, NOUS n’avons qu’une envie c’est de Te remercier. Et d’une même voix NOUS venons proclamer ta louange (tonga ho iray).

Que ce soit dans les moments de joie, ou de tristesse, de certitudes ou de doutes, NOUS ne devons jamais cesser de t’en parler Seigneur. Le moyen le plus simple : la prière (Lakile).

Te remercier par des louanges, c’est comme si NOUS priions deux fois (hiderako anao). Quand nos cœurs sont comblés, notre louange est de plus en plus forte (lift Him up). Que la gloire te soit rendu Seigneur (Glory to your name). Seigneur notre Dieu, NOUS voulons que notre louange soit totale (Total praise).

 

 

Ephata : ouvre toi

Le message apporté ce soir est un message que l’on peut entendre tous les dimanches dans les églises, sous diverses manières. STK Sud-Est vous propose la sienne. Chaque geste, chaque sourire laisse une marque un sceau. Mais que restera-t-il quand nous allons nous quitter ? Ce que STK Sud-Est veut offrir est bien plus que quelques chants. Où en es-tu dans ta vie ? Ephata est un parcours plus ou moins long, avec des étapes. Notre souhait est que le « TU » de l’appel se transforme en « JE » pour Dieu, pour ensuite devenir « NOUS ».

Dieu guérit – God is a healer [traduction]

Parfois la vie peut te blesser mais souviens toi que Dieu guérit.

C’est un Dieu guérisseur.

Parfois les armes s’élevent contre toi, mais elles ne vaincront pas, souviens toi que Dieu est ton bouclier.

Il attend ton appel pour te proteger de la chute, il y a une place de repos et de paix dans le sanctuaire.

Il est en attente dans le sanctuaire

Je sens que tu agis

Je sens que tu me transformes

Agis, maintenant, agis, dans le sanctuaire

Je crois qu’il y a un miracle dans le sanctuaire et il m’attend.

Dieu est guérisseur.

Merci Seigneur pour le sanctuaire.

Parfois tes factures peuvent te stresser mais souviens toi que Dieu est paix, Il donne la paix.

Parfois l’argent te manquent et tu te demandes comment t’en sortir mais Dieu pourvoira à tes besoins.

La vérité sur Jésus

En fin d’année 2012, le groupe de jeunes de notre église nous avait invité pour leur week-end de retraite…

Dans l’évangile de Jean au chapitre 6, nous vivons la 1ere multiplication des pains. Jésus prêche, et les gens viennent de partout pour l’entendre. A la fin de la journée, les disciples veulent renvoyer les gens. Mais Jésus dit : vous allez les nourrir. Arrive le jeune avec 5 pains et 2 poissons.

5000 hommes = 5000 femmes + 10000 enfants. Jésus a nourrit 20000 personnes avec 5 pains et 2 poissons.

 

Ça a fait le buzz. La foule a accourut. (Ne pas confondre avec Matthieu 15 : 4000 hommes, autre histoire). Pourquoi, il fait ça ? Parce qu’ils avaient faim ? Non ça c’est dans la deuxième multiplication.

Les 4 évangiles racontent cette histoire. Les gens pouvaient aller dans les alentours. Il a fait ce miracle pour entre autre exposer les mauvaises raisons, pour lesquelles les gens suivaient Jésus. A partir du verset 22, le lendemain, ils sont beaucoup plus nombreux à cause de la bouffe gratuite. Mais ce jour là, Jésus par son message va faire fuir la foule.

Ceux qui mangent leur pain de vie.

Au verset 69 : Imaginez : de 60000 personnes, il ne reste que les 12. Tête baissée. Des idées folles dans la tête. Personne ne bouge. Pierre avait compris le miracle des pains. Jésus, le pain c’est Toi.

 

Qui es tu dans cette scène ?

Mercenaire : suis Jésus parce que ça t’amène quelque chose

Mal informé : quand ça devient difficile, je laisse tomber.

Comme Pierre : malgré le tourbillon (tombe de haut), mais il a compris que le pain c’est Jésus. Même quand ça ne se passe pas comme tu veux. Mange le pain de vie, de la présence de Dieu.

 

T’es là, tout le monde est parti, il reste toi, quelques amis et Jésus. T’es tenté d’aller ailleurs. Pierre a compris que le pain c’est Jésus, et il dit si je vais ailleurs je vais trouver quoi ? Rien ! Je reste avec Toi Seigneur.

Et Toi qu’est ce que tu manges ? Des ordures ? Dans le spirituel ? Avec quoi tu veux satisfaire ton âme ?

Est-ce que tu te nourris d’amertume ?

Est-ce que tu te nourris d’un poison qui s’appelle l’approbation des autres ? Faut que les autres m’aiment ? Quand tout le monde n’est pas content de moi, ma vie est misérable.

Est-ce que tu te nourris de convoitise ? Image perverse.

Trop de facebook, d’internet, de télé ? C’est pas mal en soi, mais ça ne nourrit pas ton ame.

 

Jésus est le pain de vie. Il a fait le miracle pour que l’on comprenne que c’est lui le pain. La seule chose dont on a besoin c’est lui.

 

Quand tout s’écroule, la tentation est grande. Tu ne sais pas ce qui va arriver. Si les disciples avaient su…

Pierre : tu vas devenir un grand leader, tu seras le premier pape, dans 2000 ans on parlera de toi tous les jours, tu vas écrire 2 livres dans la Bible : 1 Pierre et 2 Pierre, traduit dans des milliers de langues. Tu ne t’en rends pas compte. Mais Pierre est là, il ne le sait pas.

Jean ne sait pas que des millions d’enfant s’appelleront Jean à cause de toi. Tu vas écrire 5 livres dans la Bible, Jean, 1 Jean, 2 Jean, 3 Jean, et l’apocalypse. Des hôpitaux auront ton nom. Mais Jean est là, il ne le sait pas.

 

Conclusion

 

Quand les foules s’en vont. Quand ta vie prend des tournures que tu ne pensais pas. Quand ton monde s’écroule. Souviens toi de ce que Jésus veut faire avec Toi.

 

Comment tu suis Jésus ? Mercenaires, mal informés : partez !

Notre seul espoir c’est de venir à Jésus et dire à quel autre irions-nous qu’à toi. Si tu veux arrêter d’être un mercenaire et que Jésus te fuis, il va falloir manger le pain de vie.

 

Manger le pain de vie, c’est ouvrir le livre de Dieu, de prendre du temps dans la prière, et d’avoir un cœur qui désire le connaître plus que tout autre chose dans l’univers. Mange le pain de vie.

Ecoutez : Seigneur à quel autre de Sébastien Demrey

Seigneur à quel autre

Jésus ! J’ai raté un épisode ?

En fin d’année 2012, le groupe de jeunes de notre église nous avait invité pour leur week-end de retraite…

Dans l’évangile de Jean au chapitre 6, nous vivons la 1ere multiplication des pains. Jésus prêche, et les gens viennent de partout pour l’entendre. A la fin de la journée, les disciples veulent renvoyer les gens. Mais Jésus dit : vous allez les nourrir. Arrive le jeune avec 5 pains et 2 poissons.

500O hommes = 5000 femmes + 10000 enfants. Jésus a nourrit 20000 personnes avec 5 pains et 2 poissons.

 

Ça a fait le buzz. La foule a accourut. (Ne pas confondre avec Matthieu 15 : 4000 hommes, autre histoire). Pourquoi, il fait ça ? Parce qu’ils avaient faim ? Non ça c’est dans la deuxième multiplication.

Les 4 évangiles racontent cette histoire. Les gens pouvaient aller dans les alentours. Il a fait ce miracle pour entre autre exposer les mauvaises raisons, pour lesquelles les gens suivaient Jésus. Le lendemain, ils sont beaucoup plus nombreux : bouffe gratuite. Mais certains sont mal informés :

Les mal informés.

Etre mal informés : frustrant. Tu perds ton temps.

Exemple : Sondage téléphonique, sondage télé loisirs.

Jésus dit : si tu veux me suivre calcule le coup. Jésus veut des gens qui se donnent entièrement.

Jean 6 v.51 : bizarre

Jean 6 v.52 : Jésus rend les gens perplexes

Jean 6 v.53 : Jésus en rajoute une couche, pour bien perdre tout le monde

Jésus devient vampire ? Jésus dit qu’il va mourir, il va être crucifié, il va être meurtri par une croix, et son sang sera versé pour le péché du monde. Les gens ont commencé à comprendre qu’il va mourir. Ils ont pas aimé ça, parce qu’il avait trouvé le génie qui donne du pain gratuit. On ne travaille pas, pas d’impôts, pas de taxes. C’est lui notre homme. Avec lui on va renverser l’empire romain. Les juifs cherchaient un leader pour se débarrasser des romains. Dès qu’il y a un langage de mort, les gens n’aimaient pas ça. Ils étaient mal informés : on veut pas que tu meurs.

v.66 : La foule est déjà parti, il reste les disciples. Le vent tourne. Il fait une « mauvaise » prêche.

Mise en situation :

Pierre et Jean voient les gens partir. Jésus assis un peu plus haut, et Pierre et Jean voit la foule partir. Ils voyaient déjà leurs plans partir en fumée. Ils étaient les bons disciples, ils pensaient avoir les places pour gouverner le nouveau royaume de Dieu. Ils voyaient partir leur avenir.

Pierre aurait pu se lever pour dire : time out, pause. Oubliez les affaires de cannibales, Jésus est fatigué, on fait un break et revenez dans une heure.

Discussion avec Jésus : Jésus ta prédication elle marche pas. Parle nous plutôt de Ta prière magnifique, et on va prier, promis ! Ou alors fais une blague sur les pharisiens. Ou bien parle en parabole, les gens ne comprennent pas, mais disent que c’est « deep ».

Mais Jésus prêche son message : boire mon sang, manger ma chair.

Si tu plonges, on va plonger aussi, Jésus change de message s’il te plait.

 

Mal informé, Jésus est venu pour mourir.

Es tu mal informé ? Tu crois que Jésus, ça va régler tous tes problèmes. Mais ça coute de suivre Jésus. Tu ne peux pas ajouter Jésus à tout le reste. Je ne savais pas qu’il fallait que j’arrête de mentir, de voler, d’être centré sur moi. Etre chrétien c’est pas un job à temps partiel. Tu vas perdre, mais tu vas tellement gagner. La vie chrétienne tu crois que c’est des vacances ? Facile ? Il faut faire des efforts par la grâce de Dieu, par le Saint Esprit.

Il faut que tu te battes. Si tu te sens en vacances, pose toi des questions.

 

Le problème est que nous avons grandit dans une société qui ne veut plus faire d’effort.

 

Suis-tu Jésus pour les bonnes raisons ? Ce jour là, des personnes ont suivi Jésus pour de mauvaises raisons. Ils avaient le ventre plein, mais l’âme vide. Jésus va pourvoir à tous tes besoins, si tu lui fais confiance, pas ce que tu veux, pas ce que tu penses ce que tu as besoins, mais ce dont tu as besoin. Mais Jésus veut pourvoir avant tout à ta faim spirituelle. Mais ce jour là, la majorité des gens sont partis affamés spirituellement. C’est peut être ton cas ? Tu aimes Jésus, tu vas à l’église, mais spirituellement tu es affamé. Tu peux avoir ton ventre plein de nourriture parce qu’on est dans un pays d’abondance, ta tête pleine parce qu’on peut s’étourdir dans notre culture, notre société. Mais ton âme a besoin de nourriture. J’essaie, j’aime Dieu, mais j’ai faim, tu dis. Pourtant Jésus a dit celui qui a faim, qu’il vienne à moi et il n’aura plus jamais faim. Celui qui a soif, qu’il vienne à moi et il n’aura plus jamais soif ?

Extrait du message – Suis-tu Jésus pour les bonnes raisons ? – Retraite STKAM 2012

Lire également issu du message :

Le mercenaire n’ira pas loin

La vérité sur Jésus

Le mercenaire chrétien n’ira pas loin !

En fin d’année 2012, le groupe de jeunes de notre église nous avait invité pour leur week-end de retraite…

Dans l’évangile de Jean au chapitre 6, nous vivons la 1ere multiplication des pains. Jésus prêche, et les gens viennent de partout pour l’entendre. A la fin de la journée, les disciples veulent renvoyer les gens. Mais Jésus dit : vous allez les nourrir. Arrive le jeune avec 5 pains et 2 poissons.

5000 hommes = 5000 femmes + 10000 enfants. Jésus a nourrit 20000 personnes avec 5 pains et 2 poissons.

Ça a fait le buzz. La foule a accourut. (Ne pas confondre avec Matthieu 15 : 4000 hommes, autre histoire). Pourquoi, il fait ça ? Parce qu’ils avaient faim ? Non ça c’est dans la deuxième multiplication.

Les 4 évangiles racontent cette histoire. Les gens pouvaient aller dans les alentours. Il a fait ce miracle pour entre autre exposer les mauvaises raisons, pour lesquelles les gens suivaient Jésus. Le lendemain, ils sont beaucoup plus nombreux : car il y a bouffe gratuite.

Les mercenaires

A partir de Jean 6 : 14, 20000 personnes sont là, et Jésus fuit. Le lendemain, pareil. Imagine les disciples : Pourquoi tu fuis ? T’es pas évangéliste ?

Je fuis ceux qui veulent m’entendre pour de mauvaises raisons répond Jésus.

 

Mercenaire : quelqu’un qui suit par intérêt voir verset 26 : mais parce que vous avez mangé des pains et vous avez été rassasié = mauvaise raison : bouffe gratuite !

 

Est ce que tu as une mentalité de mercenaires ?

Exemple de Kadhafi resté longtemps au pouvoir ? Parce qu’il engageait des mercenaires. Ils ne croyaient pas en sa cause, mais par intérêt personnel : argent

On ne vient pas à Jésus pour ce qu’il peut nous donner. Oui il y a des bénéfices = croix = signe plus, pas moins. Quand tu viens à Jésus : c’est plus. Au début on vient à Dieu pour ce qu’il va nous donner. Mais après il faut réaliser que Jésus est plus précieux que ce qu’il fait. On ne le suit pas pour ce qu’il fait, mais pour ce qu’il est.

Si tu le suis pour ce qu’il te donne, ce n’est pas humble. Personne ne serait satisfait d’une situation amoureuse où tu sens que tu es avec l’autre, juste pour ta situation, ton argent.

 

Exemple de mercenaires :

DANS LA SOCIETE

Personnes âgées pas visitées sauf quand les gens veulent de l’argent

Les employés n’ont pas de loyauté, si y a mieux ailleurs…

Employeurs : siphonner au max les employés

Sport professionnel : plus d’appartenance Del Piero, Raul, Maldini

Relation amoureuse : tant que tu m’apportes ce que je veux je te garde

Sexualité : amis avec bénéfices

 

DANS L’EGLISE :

Quand tu viens juste pour prendre.

Je viens mais je ne veux pas servir

 

Tu viens servir mais ce n’est pas fort :

‘J’ai eu un empêchement

 

Suivre Jésus = servir Jésus.

Tu sers Jésus, en décommandant au dernier moment, sans excellence, à la légère ?

Servir avec excellence : quand j’ai envie je fais, mais quand j’ai plus envie, j’ai plus envie.

Jésus aussi avait des choses qu’il n’avait pas envie de faire : aller sur la croix par exemple, mais il y est allé pour toi et moi.

 

MERCENAIRE AVEC JESUS :

Idée du christianisme : Qu’est ce que Dieu va faire pour moi ?

Flashnews : tu n’es pas le centre du monde. Le christianisme c’est Christ.

Regarde Toi à toi même un instant : Si t’aimes Jésus, pourquoi tu l’aimes ? Tu l’aimes plus à cause de ce qu’il a fait pour toi ? Il m’a délivré de… Il m’a donné l’espoir de… Il m’a sorti de… Il m’a sauvé de…

Ou est ce que tu aimes plus Jésus pour qui il est ?

  • Quitter l’enfance spirituel : MOI MOI MOI

Tu ne peux pas l’aimer pour qui il est si tu n’as pas de communion avec lui. Apprend à le découvrir.

Les dons viennent du donateur. Le donateur est plus précieux que les dons.

 

Si t’as une mentalité de mercenaires, tu vas toujours douter Dieu. Quand Jésus met en évidence cette mentalité : verset 30 : quel miracle tu fais ? Ils doutent.

Dieu m’aimes tu vraiment ? Es tu là ?

Si tu veux suivre Jésus, tu dois le suivre peu importe la situation.

Ce jour là, des personnes ont suivi Jésus pour de mauvaises raisons. Ils avaient le ventre plein, mais l’âme vide. Jésus va pourvoir à tous tes besoins, si tu lui fais confiance, pas ce que tu veux, pas ce que tu penses ce que tu as besoins, mais ce dont tu as besoin. Mais Jésus veut pourvoir avant tout à ta faim spirituelle. Mais ce jour là, la majorité des gens sont partis affamés spirituellement. C’est peut être ton cas ? Tu aimes Jésus, tu vas à l’église, mais spirituellement tu es affamé. Tu peux avoir ton ventre plein de nourriture parce qu’on est dans un pays d’abondance, ta tête pleine parce qu’on peut s’étourdir dans notre culture, notre société. Mais ton âme a besoin de nourriture. J’essaie, j’aime Dieu, mais j’ai faim, tu dis. Pourtant Jésus a dit celui qui a faim, qu’il vienne à moi et il n’aura plus jamais faim. Celui qui a soif, qu’il vienne à moi et il n’aura plus jamais soif.

 

Extrait du message – Suis-tu Jésus pour les bonnes raisons – Retraite STKAM 2012

Lire la également issu de ce message :

Jésus ! J’ai raté un épisode ?

La vérité sur Jésus

 

Alpha connect : La mission, le défi d’une génération – Marseille 2014 [audio]

Alpha Connect Marseille 2014 : retrouvez les messages en audio.

A la croisé des mondes : 15 novembre 2008 – Un tournant ! [message]

Etrangement il est des passages que l’on semble connaître par cœur. C’était le cas de ce passage : Jean 6 : 1 à 15

C’est le passage qui raconte la multiplication des pains par Jésus. Et pourtant nous avons fait ce samedi 15 novembre 2008, une étude biblique sur ce texte, en se basant sur une méthode faite par notre Pasteur sur la façon de lire le texte.

Autant l’étude a fait découvrir des subtilités, mais le témoignage le plus simple a été le concert qui s’est passé juste après, avec la participation des Magic Mam (groupe de jeunes chrétiens catholiques), STKAM (groupe de jeunes chrétiens protestants) et One (les grands frères et sœurs de STKAM).

Voici comment se déroula les choses…

Après cela, Jésus s’en alla à la paroisse Saint Maurice.

Une grande foule le suivait, parce qu’elle connaissait les chants qui opéraient sur elle.

Jésus monta sur la scène, et là il s’assit avec ses disciples.

Or, Noël était proche, la fête des chrétiens

Ayant levé les yeux, et voyant qu’une grande foule venait à lui, Jésus dit à Philippe: Qu’allons nous chanter pour que ces gens soient touchés spirituellement ?

Il disait cela pour l’éprouver, car il savait ce qu’il allait faire.

Philippe lui répondit: De toute façon on ne sait pas assez bien chanter pour leur apporter un message

Un de ses disciples, André, frère de Simon Pierre, lui dit:

Il y a ici un groupe de jeunes qui semble savoir chanter et faire un peu de musique ; mais qu’est-ce que cela pour tant de gens?

Jésus dit: Faites-les asseoir. Il y avait dans ce lieu beaucoup de place. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ deux cents personnes.

Jésus prit ces jeunes, rendit grâces, et ces jeunes commencèrent à chanter pour ceux qui étaient assis; il leur donna de même de la musique, autant qu’ils en voulurent. (un peu trop pour les chanteurs peut être…)

Lorsque la foule fut rassasiée (sur les coups de minuit), il dit à ses disciples: Réunissez ces jeunes qui restent, afin que personne ne se perde.

Ils les réunirent donc à la paroisse Saint Maurice, et il y eut encore plus de jeunes chanteurs et de musiciens, après le concert.

Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient: Celui-ci est vraiment le messie qui doit venir dans le monde.

Et Jésus, sachant qu’ils allaient venir l’enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul….

Ce passage vous invite à réfléchir sur votre vie actuelle. Où en êtes-vous, en tant qu’instrument de Jésus.

Comme cette foule qui veut recevoir…

Comme Philippe qui se dit que de toute façon on n’est pas encore prêt…

Comme André qui pense que l’on est pas assez et que ça n’amenera rien…

Comme ces cinq pains et deux poissons qui vont nourrir la foule….

Comme les fruits de la bénédiction qui nourrissent et se multiplient…

Attention ce n’est pas parce que vous vous sentez comme Philippe que demain vous ne serez pas la foule, par exemple…

Le STK c’est ces cinq pains et deux poissons et les fruits de la multiplication. Les jeunes y passent y restent plus ou moins longtemps, et puis font leur vie. Mais quand tu quittes le groupe, que deviens-tu ? Un élément de réponse est apparu en cette soirée :

Le STK a contribué (selon moi) à certains membres du groupe One (nos grands frères et sœurs) à révéler leurs talents dans le chant et dans la musique. Ils continuent maintenant sur cette voie (voix ?).

Le STK permet aux jeunes actuels de s’épanouir et grandir en Christ. Quel sera l’incroyable talent de STKAM saison 15 ?

Les organisateurs (malgaches) de Arc ganesh, ont testé le STK, même participé à une de nos levées de fond, en tant que jeunes et sont lancés dans l’humanitaire.

Des jeunes qui sont passés dans le groupe se sont retrouvés ce soir simple spectateur.

90% des gens qui sont passés sur la scène sont passé au STK (effectivement les catholiques ne sont pas passés au STK…). A priori le STK c’est comme la vache Kiri, 100% des jeunes y ont gouté, y goutent, ou y gouteront un jour…

Autant à l’école du dimanche, les parents, les moniteurs, l’église étaient fières du devenir de leurs petits enfants. La fierté et d’autant plus grande du devenir des jeunes. Car autant c’est facile de se faire guider, encadrer, étant petit… Quand c’est toi qui décide de ce que veux faire dans ta vie (spirituelle), ça montre l’investissement personnel.

Deux messages pour terminer :

STK peut allumer cette flamme qui est en toi, mais c’est à toi de l’entretenir, pendant mais surtout après ta vie de STK.

Si tu n’oses pas des choses avec le STK, dis-toi que tu ne les feras peut-être jamais dans ta vie. Certains ont osé, c’est ce 15 novembre 2008 que nous avons vu des résultats !

« Je sais déjà que Dieu est bon pour moi

Je sais déjà que Dieu est bienfaisant pour moi

Il a fait des choses tellement incroyables

Mais je déclare et je décrète

Je prophétise avec autorité

Tu n’as pas encore vu les meilleurs jours

Tu n’as pas encore vu la plus grande des victoires

C’est juste le début…”

(Kurt Carr – Just the beginning)