[Carnet 002] – 5 vérités à garder à l’esprit pour un jeune (chrétien?)

Le double jeu, l’infidélité, l’hypocrisie, la manipulation… Suivant avec qui nous nous trouvons, nous pouvons devenir des personnes totalement différentes. Et pourtant ce dédoublement (voir plus que dédoublement) d’identités ne joue pas à notre avantage.  Voici 5 vérités qui replace la vie d’un jeune dans son contexte biblique.
Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier ? En se dirigeant d’après ta parole. (Psaume 119.9)
Garder l’idéal d’une vie pure. La lecture de la Bible, si elle n’est pas un rituel mais un vrai temps de reflexion va orienter tes choix, tes décisions. Les versets ne s’apprennent pas par coeur ! C’est à force de les voir, lire, relire, les mettre en contexte qu’ils finissent par rester dans nos coeurs.
Il est bon pour l’homme de porter le joug dans sa jeunesse. (Lamentations 3.27)
Le jeunesse n’est pas facile. Chaque épreuve que tu vas traverser va forger ton caractère. C’est dans la jeunesse que l’on va prendre les habitudes : les bonnes et les mauvaises. Au bout de 10, 15 ans à faire des habitudes, sans remise en question on en arrive à la phrase qui tue toute ambition : on a toujours fait comme ça.
Exhorte de même les jeunes gens à être modérés, te montrant toi-même à tous égards un modèle de bonnes oeuvres, et donnant un enseignement pur, digne (Tite 2.6-7)
Sauf exception, un jeune qui a donné peu dans sa jeunesse, donnera peu en étant adulte. Chaque jeune a un rayonnement dans les situations où il va se trouver. Les réactions que tu vas avoir, va définir  les personnes que tu vas fréquenter.
La force est la gloire des jeunes gens, Et les cheveux blancs sont l’ornement des vieillards. (Proverbes 20.29)
Le jeune doit savoir être altruiste. Les jeunes dépassent très vite les parents dans certains domaines (et pas que physiquement). Ils savent faire les choses. Mais l’écoute des anciens est importante, car cela permet de savoir pourquoi faire les choses.
Jeune homme, réjouis-toi dans ta jeunesse, livre ton coeur à la joie pendant les jours de ta jeunesse, marche dans les voies de ton coeur et selon les regards de tes yeux ; mais sache que pour tout cela Dieu t’appellera en jugement. (Ecclésiaste 11.9)
Vas-y fonce, fais comme tu sens, mais n’oublie pas que Dieu voit ce que tu fais, même en cachette.
La vie est faite de choix. Ne pas faire de choix est déjà un choix.

Extraits – Retraite STK – Juillet 1996

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *