3 fausses raisons qui nous empêchent de prier

Extrait du message Comment prier, y’a-t-il une méthode pour prier, y’a-t-il des formules obligatoires et des formules de politesse etc. – Rija – Decembre 2005

1. Je n’ai pas le temps de prier, car ma vie est déjà très occupée. 

C’est pour beaucoup d’entre nous une grande difficulté. Cependant, quand on dit « Je n’ai pas le temps de faire ceci », cela veut dire que lorsque l’on a fait toutes les choses que l’on juge importantes, il ne nous reste plus de temps. C’est donc une hiérarchie de valeur. Si on n’a pas le temps de prier, c’est que l’on considère que c’est moins important que nos autres activités. […] Quand on a un vrai problème, on panique et on essaie toujours de trouver quelques petits arrangements. On bricole par ci on bricole par là. On a un problème financier, et on essaie de boucher tous les petits trous par un petit jonglage financier. Un petit mensonge ici et là. Mais c’est toujours reculer pour mieux sauter. Alors que Dieu nous a donné la solution il y a 2000 ans. T’as un problème, tu pries, t’as plus de problème. Alors la prochaine fois que tu te diras : «Je n’ai pas le temps de prier, car ma vie est déjà très occupée ». Dis-toi d’abord, la prière, c’est peut être la solution à mes problèmes.

2. Je n’arrive pas à me recueillir car il y a toujours des distractions. 

Dieu connaît notre faiblesse et il est sensible à notre bonne volonté. Lorsque nous prions, il faut qu’on se rappelle que le Saint Esprit habite en nous, que nous ne sommes pas seuls, qu’Il prie en nous. Nous pouvons nous offrir à Dieu tel que nous sommes avec nos distractions. Dieu nous préfère distrait qu’absent.

3. Je ne sais pas quoi dire quand je vais prier.

Deux choses. D’abord, tu sais que Dieu connaît tes souffrances avant que tu ne le lui dises, Il connaît tes désirs avant que tu ne le lui dises. Quand tu ne sais pas quoi dire, il est aussi bon de rester dans le recueillement en silence devant Dieu qui accueille notre présence simple et généreuse. La prière n’est pas forcément exprimée par des mots et des phrases, elle est aussi disposition d’esprit et de cœur. Tu prends un coin, tu penses à ta vie, à tes erreurs et à tes espoirs, tu reconnais tes errements, et dieu t’a déjà entendu.

L’autre chose, c’est qu’il y a des prières qui tiennent sur une ou deux phrases, mais qui veulent tout dire parce qu’ils expriment la souffrance du cœur. On n’arrête pas d’insister quand on fait des tours de prière, on vous dit : une phrase suffit. Parce que vraiment une phrase suffit lorsque tout le reste est déjà gravé dans ton cœur. N’oublies pas que dieu ne pèse pas tes mots, Il pèse nos cœurs. Jésus lui-même a fait beaucoup de prières qui tenaient sur uns ou deux mots. Une des ses plus célèbres prières c’est lorsqu’il était à Gethsémani, quand il a prié en disant : « Père éloigne de moi cette coupe, mais que ce soit ta volonté qui est faite et non la mienne ». C’est que deux phrases, mais Il était en sueur en ayant dit ces phrases.

 

 

« Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »

Romain 8 : 28

La prière cohérente

Extrait du message Comment prier, y’a-t-il une méthode pour prier, y’a-t-il des formules obligatoires et des formules de politesse etc. – Rija – Decembre 2005

Dans le livre de Matthieu chapitre 6 , verset 1 à 15, Jésus nous parle de la prière.

Quand tu pries, parle juste avec ton cœur, avec des mots d’enfants. Pèse les mots que tu dis à Dieu, que chaque mot que tu dis ait un sens dans ta vie. Un auteur anonyme a fait ce commentaire sur le « NOTRE PERE ». Il dit :

Je ne peux pas dire «notre» si je vis seulement pour moi-même dans un comportement spirituel scellé. 

Je ne peux pas dire «Père» si je n’entreprend pas chaque journée en agissant comme son enfant. 

Je ne peux pas dire «qui est aux cieux» si je n’y amasse pas aucun trésor. 

Je ne peux pas dire «que ton nom soit sanctifié» si je ne poursuis pas la sainteté. 

Je ne peux pas dire «que ton règne vienne» si je ne fais pas tout en mon pouvoir pour hâter ce jour merveilleux. 

Je ne peux pas dire «que ta volonté soit faite» si je désobéis à sa Parole. 

Je ne peux pas dire «sur la terre comme au ciel» si je ne le sers pas ici, maintenant. 

Je ne peux pas dire «donne-nous notre pain quotidien» si je suis malhonnête ou je magasine « sous la table ». 

Je ne peux pas dire «pardonne-moi mes offenses» si j’en veux à quelqu’un. 

Je ne peux pas dire «ne nous soumets pas en tentation» si je me place sur son chemin. 

Je ne peux pas dire «délivre-nous du mal» si je revêts pas toute l’armure de Dieu. 

Je ne peux pas dire «à toi soit le règne» si je ne donne pas au Roi la loyauté qui lui est due en tant que fidèle sujet. 

Je ne peux pas lui attribuer «la puissance» si j’ai peur de ce que les hommes peuvent faire. 

Je ne peux pas lui donner «la gloire» si je recherche l’honneur juste pour moi-même. 

Je ne peux pas dire «aux siècles des siècles» si l’horizon de ma vie est complètement lié par les choses temporelles.

La prière simple

Extrait du message Comment prier, y’a-t-il une méthode pour prier, y’a-t-il des formules obligatoires et des formules de politesse etc. – Rija – Decembre 2005

Dans le livre de Matthieu chapitre 6 , verset 1 à 15, Jésus nous parle de la prière.

« En priant, ne multipliez pas de vaines paroles (Matthieu 6,7) »

Jésus dit : « ne multipliez pas de vaines paroles ». On peut voir dans ces passages que la prière pour Jésus, ce n’est pas une performance, t’as pas besoin de montrer que tu es un grand orateur, ni de mitrailler Dieu par de vaines paroles. Comme il a été dit auparavant, Dieu sait déjà qui tu es et ce que tu veux avant même que tu te présentes à Lui, donc ce n’est pas la peine de jouer la comédie. Reste toi-même. Il faut parler à Dieu comme on parle à son Père. . Ne cherche rien de compliqué, mais rappelle-toi comment, enfant, sans te poser de questions, tu réclamais sans cesse à tes parents, même peut-être en faisant des caprices. Eh bien c’est cela que Dieu veut.

Vous savez, pour Dieu, et dans toute l’histoire de la Bible, les gens les plus simples ont toujours eu la faveur de Dieu. Pour exemple, quand les apôtres ont empêché les enfants de s’approcher de Jésus, Il a répondu, « laissez les enfants venir à moi, et ne les en empêchez pas, car le royaume des cieux appartient à ceux qui sont comme eux ».

La prière sincère

Extrait du message Comment prier, y’a-t-il une méthode pour prier, y’a-t-il des formules obligatoires et des formules de politesse etc. – Rija – Decembre 2005

Dans le livre de Matthieu chapitre 6 , verset 1 à 15, Jésus nous parle de la prière.

« Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites. (Matthieu 6,5) »

Jésus nous dit, ne soyez pas comme des hypocrites. Quand on prie ce n’est pas pour prouver au monde que nous sommes des fervents chrétiens, ou que nous sommes des gens super pieux. Tu pries parce que tu as quelque chose à dire à Dieu et parce qu’aussi, tu veux entendre ce que Dieu a à te dire. Si tu pries pour prouver aux autres que tu sais prier ou que tu aimes prier, Jésus dit, tu as déjà ta récompense, le monde saura que tu es un bon, mais ce n’est pas l’image que Dieu a de toi. Tu ne recevras rien en échange de ta prière.

Pour Jésus, et vraiment pour parler de la manière la plus simple possible, la prière c’est la possibilité de s’adresser à Dieu comme à un papa, avec  intimité et confiance. Jésus nous affirme dans ces passages que Dieu répond à nos prières, non seulement parce qu’Il est juste, mais aussi parce qu’il est bon et veut le meilleur pour ceux qu’Il appelle ses enfants.

La prière confiante

Extrait du message Comment prier, y’a-t-il une méthode pour prier, y’a-t-il des formules obligatoires et des formules de politesse etc. – Rija – Decembre 2005

Dans le livre de Matthieu chapitre 6 , verset 1 à 15, Jésus nous parle de la prière.

« et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. (Matthieu 6,6b) »

Une chose qu’il faut qu’on retienne, c’est que Dieu sait déjà ce dont nous avons besoin avant même qu’on ne le lui demande. Dieu a 5 façons de répondre à nos prières.

1) la première réponse est celle à laquelle tout le monde pense en premier; Dieu répond tout de suite: OUI

2) La deuxième réponse est souvent dure à accepter du fait de notre impatience, c’est celle où Dieu nous dit: pas encore maintenant  : ATTENDS

3) la troisième réponse apparaît, au premier abord, comme la plus décevante ;  C’est celle où le Seigneur répond:  NON !! Par la suite, cette réponse s’avère toujours de loin la meilleure pour nous.

4) la quatrième réponse est celle à laquelle on pense rarement:  DIEU NOUS DONNE PLUS que ce qu’on lui a demandé. Cette dernière réponse est beaucoup plus courante qu’on ne le croit.

5) La dernière réponse est semblable à la précédente à une exception près. DIEU nous dit :  NON Car j’ai encore beaucoup mieux pour toi

Ce que nous devons retenir ici c’est que nous avons tout intérêt à faire confiance à Dieu, à faire confiance à ses desseins, car il répond toujours à nos prières et il nous donne toujours ce qu’il y a de mieux pour nous.

Imaginez que vous connaissiez personnellement Bill Gates. Et qu’un jour il mets sa main sur votre épaule, il convoque ses collaborateurs et ses banquiers et dit : « à partir de maintenant, ma signature vaut la sienne, il peut tirer des chèques en mon nom, sans limite ». Ce serait le rêve de tout le monde je pense, du moins, si ça nous arrivait, je pense qu’on s’en priverait pas. Je ne sais pas si vous voyez où je veux en venir. Mais c’est exactement ça la relation que nous avons avec Dieu. Il mettra la main sur ton épaule et dit, tout ce que tu demanderas te sera donné. Mais avant, il te faut te présenter à lui.